Qui sommes-nous?

Présentation général de la Dahira Génération Soppey Serigne Saam MBAYE (RTA) 

Il est constitué, le mercredi 09 décembre 2015 sur le réseau social WhatsApp, la Dahira Génération Sopeey Serigne Sam MBAYE par un groupe de jeunes sous l’égide de Serigne Djily DIAW (résidant à Madrid en Espagne) assistés par Mouhamet DIOP (Dakar) et Abdoulaye CISSE (Thiès). A cette date, la Dahira compte 35 membres connectés via ce réseau social.

La Dahira Génération Sopeey Serigne Sam s’inscrit dans la lignée juridique des textes régissant le fonctionnement des associations sénégalaises. Elle se veut dès lors d’être une organisation à but non lucratif fonctionnant suivant les cotisations de ses membres, la vente de cartes de membres, des dons d’origine licite etc. S’inspirant des principes qui fondent l’Islam avec les valeurs du culte du travail et de la pratique profonde de la religion, elle promeut l’entraide, la solidarité et l’assistance mutuelle entre les membres et, au-delà, entre tous les musulmans. Elle est autonome dans ses activités et son mode opératoire d’exercer ses missions tout en respectant les statuts et règlements régissant les organisations de son genre selon le droit sénégalais. La G3SM est une association qui regroupe des disciples de toutes les confréries du Sénégal et c’est la raison pour laquelle on y trouve des membres de toutes les communautés islamiques du Sénégal qui partagent les points de vue et acceptent les enseignements de Serigne Sam MBAYE (RTA). Autant dire que le dénominateur commun de tous les membres c’est SERIGNE SAAM MBAYE (RTA).

Il vise à lutter contre l’analphabétisme, la perte de repères, la dégradation des mœurs dans une société fortement marquée par le matérialisme, le voyeurisme pour ne pas dire une crise métaphysique très profonde comme aimait nous le rappeler Serigne Sam. A travers les enseignements qui y sont dispensés, la G3SM oeuvre pour éveiller la conscience des jeunes mais aussi des enfants afin qu’ils puissent distinguer le vrai du faux ainsi que tous les obstacles que Sheytan (le lapidé) ne cesse de poser sur leur chemin. C’est la raison pour laquelle, elle compte dispenser des enseignements religieux tirés de la jurisprudence islamique, des livres sacrés produits par nos guide religieux à l’instar de Cheikh Ahmadou Bamba. La G3SM regroupe en son sein des Serigne Daara, des commerçants, des émigrés (majoritairement) ainsi que de beaucoup d’intellectuels arabophones et/francophones.

L’objectif général de la Dahira est de regrouper tous les disciples et sympathisants de Serigne Sam MBAYE où qu’ils se trouvent dans le monde pour agir collectivement et distiller ses enseignements.

 

ORGANISATION DE LA G3SM

Le Président, appelé dans ce présent document « Dieuwrine » de la Dahira Sopeey Serigne Saam MBAYE est désigné parmi les membres de la G3SM par consensus. Son mandat est illimité et il lui est loisible de choisir ses adjoints et autres personnes de confiance susceptibles de l’appuyer dans l’exécution normale de ses différentes missions. La G3SM compte aujourd’hui quatre (4) groupes sur le réseau social qui sont tous coordonnés par le Dieuwrine général même si chaque groupe est dirigé par un dieuwrine désigné à l’unanimité par les membres.

Dieuwrine : L’actuel Dieuwrine Général de la G3SM est Serigne Djily Diaw Saam et il est appuyé dans son travail par Cheikh Abdallah Cissé Saam, Mamadou Gaye Saam, Mouhamet Diop Saam et Sokhna Maman Gueye Sam (dieuwrine des Sokhna). En l’absence du Dieuwrine, ces proches collaborateurs jouissent de toutes les prérogatives de ce dernier pour la bonne marche de l’Association. Le Dieuwrine a l’obligation de veiller à la bonne marche de la Dahira, insuffle la dynamique d’action, propose un programme et assure la coordination entre les différents membres et groupes de la G3SM.

Trésorerie : Outre le Dieuwrine et ses collaborateurs proches, la G3SM dispose également d’une trésorière qui gère les finances de la Dahira, fixe les cotisations mensuelles et forfaitaires après approbation de tous les membres et ceux du bureau en particulier. Elle veille au respect des cotisations et définit les stratégies d’acquisition de fonds avec l’appui du Dieuwrine et de ses collaborateur. Elle veille sur les entrées et les sorties de fonds et tient la comptabilité. Elle tient les comptes de la Dahira conformément aux règles comptables standards en vigueur régissant les organisations de son genre au Sénégal. C’est pourquoi la Dahira a un compte au Crédit Mutuel du Sénégal (CMS) de Louga ouvert par la trésorière Sokhna Maman Gueye Saam qui dispose d’un montant 1. 092. 500 F CFA.   

Affaires administratives : Le Secrétariat aux affaires administratives est chargé de gérer le système administratif de la G3SM en termes de rédaction de comptes rendus, de rapports d’activités et de PV de réunion). Il doit s’occuper de tout ce qui démarches et procédures au plan administratif concernant la G3SM. L’actuel Secrétaire Administratif du Dahira est Abdallah Cissé Saam 

Communication : La communication de la Dahira est assurée, outre le Dieuwrine, par le chargé de la communication qui a pour missions de véhiculer toutes les informations relatives à la G3SM, à travers des moyens de communication qu’il définira lui-même avec l’appui des autres membres. Il doit avoir une forte présence sur les réseaux sociaux, avoir beaucoup d’affinités et de connaissances dans la famille de Serigne Sam et surtout de bonnes qualités et dispositions sociales (amabilité, ouverture d’esprit, abord facile, sociable etc.). Ce poste est sous la coupole de Mamadou Gaye Saam. Il est également le porte parole de la G3SM.

Commission Scientifique et culturelle : Elle s’occupe de diverses activités allant de l’organisation des ziaara au récital mensuel du CORAN dédié à Serigne Saam. Il peut contacter n’importe quel membre de la G3SM pour l’appuyer dans ses différentes charge. Cette commission, dirigée par Serigne Mouhamet Diop Saam, veillera également à l’achat de tous matériels destinés à embellir davantage le mausolée de Serigne Sam.

Commission Sociale : Elle s’occupe des cas sociaux et toutes personnes ou tout membre nécessitant l’appui de la G3SM. S’il y a un cas, une commission ad-hoc réfléchira là-dessus et jugera de la nécessité, si le cas est avéré avec des preuves à l’appui, de la nature de l’appui qu’elle lui accordera. S’il s’avère vrai qu’un membre est identifié comme nécessitant l’appui de la G3SM, la commission sociale statuera.

G3sm.org